Partagez | 
 

 NASHAHUK ➴ a man is related to all nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: NASHAHUK ➴ a man is related to all nature   Ven 29 Juin - 14:25

LES NASHAHUK ➴
“A man is related to all nature.”


Descendants des premiers amérindiens, ces fils et filles du Dieu Tonnerre fondent et ont toujours fondé leurs croyances en cet élément ravageur ; d'ailleurs, bien qu’il fut un despote effrayant, le célèbre shaman Ohanzee restera encore longtemps catalogué comme un légendaire héros aux yeux d’une grande partie de ces amérindiens. Au jour d'aujourd'hui, certains d’entre eux vivent encore dans la réserve. Les Nashahuk sont aujourd'hui une tribu dont le sort reste incertain : quelques jeunes sont attirés par la vie citadine et ne souhaitent plus avoir à endosser les conséquences de la colonisation un peu comme le petits fils du Guérisseur, Lonan Kuruk (Marlon Teixeira), tandis que d’autres se sentent et se sentiront probablement éternellement redevables envers les Anciens, Ohanzee le premier. En particulier la jeune Taima Chokan (Astrid Bergès-Frisbey) victime de rumeurs insidieuses. En effet, les Nashahuk sont assez indécis à son sujet. Certains la voient comme la potentielle descendante d’Ohanzee, d’autres la considèrent comme une simple orpheline simplement délaissée par ses parents aux abords de la forêt. Ceux qui croient en la bonté d’Ohanzee voient en Taima, la résurrection de ce dernier qui leur permettra enfin de calmer la suprématie de leur civilisation en reprenant enfin toutes les terres qui leur ont été enlevées. D’autres ont peur d’elle et l’évitent comme la peste. Certains sont indifférents à son sujet. Les Nashahuk sont en marge de la société sous la tutelle du chef Dyami dont le fils Hakan Dyami (Taylor Lautner) espère un jour reprendre le flambeau. Ils sont pour ainsi dire mal vus par certains habitants de Louisville, qui préfèrent les fuir comme la Peste, croyant qu’ils sont tous autant qu’ils sont, les auteurs de la malédiction qui pèse sur leur ville depuis trop longtemps déjà. Alors que d’autres ont partiellement réussis à s’intégrer à la communauté sans trop souffrir de discrimination, en particulier les métisses comme Sakari Kailyn Whistler (Shay Mitchell).

◭ Hakan Dyami → taylor launter (réservé)
◭ Taima Chokan → astrid bergès-frisbey (prise)
◭ Lonan Kuruk → marlon teixteira (pris)
◭ Sakari Kailyn Whistler → shay mitchell (prise)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: NASHAHUK ➴ a man is related to all nature   Ven 29 Juin - 14:25



(c) glory night

◭ Hakan Dyami

→ libre → pris → réservé

⊱ Hakan Dyami dont le prénom signifie Aigle et le nom de famille Feu est plus que fier de ses origines. Fils du chef du village, celui que l’on surnomme Aigle de Feu est né une brûlante journée de juillet. Fier, tenace, dominateur, ce très bon guerrier et cet audacieux orateur fait la fierté de son père qui espère le voir un jour à la tête de la tribu. Depuis des générations, les Dyami occupent une place importante au sein de la réserve ; sous Ohanzee, le Dyami était un homme influent qui n’a pas hésité à vendre le sénile shaman aux pères fondateurs pour un peu d’argent et la liberté de toute la descendance des Nashahuk. Le dictateur déchu n’avait plus vraiment sa place parmi la tribu et tous ont accepté le sort qui était réservé au vieil homme. Le peuple Nashahuk a donc décidé d’élire à l’unanimité la famille Dyami comme protectrice de la tribu, un rôle qu’Hakan espère endosser un jour. Ce jeune homme âgé de 21ans est quelqu’un d’autoritaire, de posé qui croit dur comme fer en les pouvoirs de la nature et de leur tribu. Cela explique certainement son aversion forte à l’égard de la jeune Taima Chogan (Astrid Bergès-Frisbey), présumée descendante d’Ohanzee. Il travaille en tant que second chez le mécanicien de la ville ; un homme qui voit en lui un ouvrier hors pair et très consciencieux. Hakan est en couple avec une jeune louisvilleoise qui fait tout son possible pour qu’il quitte la réserve, mais fidèle à ses principes, le fils du chef de la tribu tient trop à sa place prestigieuse en ce lieu pour l’abandonner si aisément surtout avec Taima dans les parages. Il est capable d'abandonner sa copine pour le trône que lui garde son aîné. Il appartient au groupe The Sons of the Thunder. L’avatar voulu est Taylor Launter.

✧ Très fier de ses origines, le fils Dyami a toujours été quelqu’un de très respecté et de très apprécié au sein de la communauté Nashahuk. Ravi à l’idée qu’un jour il reprendra la place de son père en devenant à son tour chef du village, Hakan œuvre sans cesse dans l’intérêt de la tribu ; c’est un chasseur brillant, le meilleur qui soit. La pêche est également une de ses activités favorites bien qu’il soit moins doué que celui qu’il considère comme un frère et par moment comme un concurrent de taille, Lonan Kuruk (Marlon Teixeira). Agile, fougueux, déterminé et toujours dynamique, Hakan est toujours sur le terrain. Malgré son côté sévère, c’est quelqu’un sur qui on peut vraiment compter, et ça, bien des Nashahuk l’ont compris.
✧ Après un bref séjour à l’université de Louisville, Hakan a décidé d’arrêter ses études dans le but de se lancer dans le monde du travail. Ce vrai bosseur a trouvé le bonheur en s’associant au mécanicien de la ville. Il est son second et travaille sérieusement pour le bien de l’entreprise. Passionné par les motos et les voitures, le jeune homme a dernièrement fait une acquisition qui soulève bien l’intérêt de plusieurs Nashahuk ; une magnifique bécane qui matin et soir ronronne en parcourant la réserve.
✧ Hakan est un jeune homme très sportif et fier de sa musculature avantageuse.
✧ Seule zone d’ombre et pas des moindres, sa haine inqualifiable à l’égard de la jeune Taima Chokan (Astrid Bergès-Frisbey) présumée descendante du tyrannique Ohanzee. Les bruits courent à son sujet, mais Hakan est convaincu que ce ne sont pas que des rumeurs. Qu’elle est vraiment la descendante du shaman déchu. D’ailleurs, il est le seul à connaître la réelle identité de la jeune Taima. Les autres de la réserve le supposent, mais sans plus. Hakan a confié ses doutes à son ami et frère de cœur Lonan Kuruk (Marlon Teixeira) mais très vite, il va remarquer qu’il a fait une erreur. Son ennemie et son ami se sont liés et trainent toujours ensemble ce qui attise bien des fois la colère du jeune Aigle impétueux.
✧ Depuis quelques temps, les Tempelton et d’autres mystérieux louisvilleois s’invitent dans la réserve ce qui n’est pas du tout au goût des Nashahuk et encore moins à celui d’Hakan. Dragos Costel Tempelton (Dave Franco) et les siens sont venus poser des questions bien douteuses au jeune Hakan. Ce dernier a tout de suite compris quel était leur intérêt ; trouver la descendante d’Ohanzee. Alors sans scrupule, le garçon aurait vendu la mèche à Dragos afin que ce dernier lui débarrasse le plancher de Taima. En effet, l’Aigle de Feu craint que la fille du Tonnerre ne lui vole un jour sa place, et sa tribu.
✧ Hakan est en couple avec une jeune fille qui vit à Louisville. Il est très amoureux d’elle et inversement. Mais depuis peu, le jeune homme devient de plus en plus distant avec elle ; la jeune fille (Lucy Hale) veut que son compagnon aménage avec elle en ville, ce qu’Hakan refuse catégoriquement. Pour lui, sa vie est à la réserve. Il est presque à deux doigts de rompre avec elle malgré toute l’affection qu’il éprouve à son égard ; tout ça pour les siens, et surtout par pur égoïsme.




LES NASHAHUK ◭ → Les Dyami ont toujours eu une place influente au sein de la tribu Nashahuk. En particulier le premier de la génération qui décida de vendre lâchement le vieil Ohanzee aux pères fondateurs, avec l’espoir que ces derniers redonneraient au peuple brimé leur liberté et leur autonomie. Hélas, Dyami fut dupé. Ohanzee livré, la tribu ne retrouva pas les terres dont on les avait violemment privés. Cependant, cela n’entacha pas la réputation de Dyami ; l’homme fut placé à la tête du village, et cette tradition perdure jusqu’à présent. La famille Dyanmi est la famille protectrice du village. Aujourd’hui, l’histoire se répète ; lâchement, Hakan a vendu Taima (Astrid Bergès-Frisbey) au prix d’être enfin débarrassée d’elle pour prendre la tête de la tribu. Car il sait très bien qu’étant donné le fait qu’elle soit la descendante officielle d’Ohanzee, soit le fils du Dieu Tonnerre, elle est impérativement sommée d’être à la tête de leur tribu pour la mener vers la lumière. Cependant, Hakan est persuadé du contraire ; la famille Dyami a en sa possession un vieil ouvrage relatant la barbarie cruelle d’Ohanzee, vrai despote à la magie noire et meurtrière. Hakan sait que la malédiction est fondée. Il sait aussi que si Taima monte au pouvoir, l’histoire se répètera et elle deviendra comme son ancêtre, en plus cruelle sans doute ! Il a donc décidé de faire part de ses impressions à Dragos Costel Tempelton (Dave Franco) dont la famille semble s’intéresser de près au cas héritier d’Ohanzee. Mais aussi à son ami et frère de cœur Lonan Kuruk (Marlon Teixeira) ; cependant, Hakan est assez déçu de la réaction de ce dernier, qui seul contre tous, a décidé de prendre sous son aile Taima, délaissant un peu –beaucoup-son jeune ami. Hakan voit ça comme de la trahison et une preuve de lâcheté, de faiblesse. Il conçoit les pensées de Lonan comme de l’égoïsme ; « C’est clair que si Taima prend le pouvoir, toi, elle ne te fera rien. Tu n’es qu’un lâche ! Tu penses à ton intérêt avant de penser au bien de la tribu ! » Lui a-t-il à maintes reprises. Pourtant son concurrent de toujours semble l’ignorer au profit de Taima. Fort heureusement, le reste de la tribu croit dur comme fer en la toute puissance de la famille Dyami. Pour eux, ils sont et resteront toujours le feu qui réchauffe leur cœur une fois la nuit tombée. Taima de son côté n’apprécie pas beaucoup la froideur et l’impolitesse dont fait preuve Hakan avec elle. Elle est naïve et pas vraiment au courant de toute la force de son histoire. Les rumeurs vont de bon train ; les Nashahuk sont assez indécis à son sujet. Certains la voient comme la potentielle descendante d’Ohanzee, d’autres la considèrent comme une simple orpheline vraiment délaissée par ses parents aux abords de la forêt. Ceux qui croient en la bonté d’Ohanzee voient en Taima, la résurrection de ce dernier qui leur permettra enfin de calmer la suprématie de leur civilisation en reprenant enfin TOUTES les terres qui leur ont été enlevées. D’autres ont peur d’elle et l’évitent comme la peste. Certains sont indifférents à son sujet. Hakan lui, la méprise, la déteste et la craint malgré qu’il prétende le contraire, vu qu’il est vraiment le seul à connaître toute la vérité.



SHAWN TRENT CARLTONmichael trevino → Tout semblait les opposer et pourtant c’est à travers leurs communes passions que Shawn Trent Carlton et Hakan Dyami se sont appréciés. Bill Carlton (Michael Fassbender) et son aîné s’étaient rendu ce jour-là en ville afin de reprendre un de leur tracteurs qui était en pleine réparation chez le mécanicien. Shawn avait de son côté laissé sa précieuse moto au soin du réparateur et espérait que celle-ci ait été correctement retapée. A cette heure de la matinée, il n’y avait qu’Hakan au garage. Bill et son fils remarquèrent le travail de qualité réalisé par le jeune Nashahuk, cependant la conversation fut brève et l’ambiance relativement tendue. Bill Carlton déteste les indiens et toutes, comme il le dit si cruellement, leurs conneries. Ingrat avec le jeune mécanicien à cause de ses origines, il le paya trois fois rien et quitta le garage sans plus attendre, sommant Shawn de le rejoindre. Bizarrement, l’aîné des Carlton ne lui emboita pas le pas, tant il était fasciné par la prouesse réalisée par Hakan. Sa moto était comme neuve. Mais là ne fut pas son seul intérêt. Il remarqua au loin une bécane rare, sublime. « Elle est à combien ? » questionna le Carlton. « Mille fois plus chère que ce que ton père m’a donné, et puis, elle n’est pas à vendre. » Rétorqua l’amérindien acide. Shawn n’apprécia pas la remarque du garçon et une bagarre s’enclencha automatiquement ; cela faillit déraper, jusqu’au moment où le mécanicien débarqua dans son garage et stoppa les hostilités tout comme Monsieur Carlton qui ne se priva pas d’houspiller Hokan. Les ignorant, le fier Aigle de feu reprit son travail avec nervosité. Il chercha à se calmer mais en vain. En début de soirée, il eut une nouvelle fois le droit à une visite du fils Carlton, mais ce dernier était venu avec la bonne intention de s’excuser. C’est de là que débuta leur amitié pour le moins inattendue. Shawn n’aime pas particulièrement les Nashahuk, car il est un peu comme tous les autres Louisvilleois, effrayé par l’Etranger, la différence. Mais il apprécie beaucoup Hakan. Très complices, ils jouent souvent au basket ensemble, nagent ensemble et sortent ensemble avec leurs copines respectives, et ce même si Shawn change de fille comme de chemise. Shawn a appris à Hakan à être moins coincé, moins à cheval sur les principes inculqués par les Nashahuk ; il l’invite à des soirées branchées et l’a même incité à larguer sa copine pour devenir comme lui, un vrai coureur de jupons. Fort heureusement, Hakan est encore motivé par de bonnes intentions à l’égard de sa compagne que Shawn n’apprécie pas particulièrement car à l’époque, alors qu’ils étaient ensemble au lycée, la jeune fille lui a brisé le cœur. Le fils Carlton cache son amitié avec Hokan à son père, mais Tessa (Troian Bellisario), sa cadette est au courant de tout, et qui sait, peut-être utilisera-t-elle ce secret comme une arme pour contrer les moqueries de son frère et retrouver une place dans le cœur de leur géniteur ? Quant à Hokan, il cache aux siens et à sa fiancée, tous les déboires qu’il a commis avec son ami Shawn.


HANNAH ALLENlucy hale → Hannah et Hakan sont ensemble depuis près d’un an. Ils se connaissent depuis toujours, en effet tous deux sont originaires de Louisville et y vivent depuis qu’ils sont nés. Avant d’être un couple, ils étaient avant tout de très bons amis ; et ce malgré leurs différences. En effet, le jeune Hakan est le fils du chef du village et aspire à lui succéder. Hannah elle, est bien loin de toutes ces histoires de Nashahuk et n’a qu’un seul espoir ; réussir à convaincre Hakan de quitter le village des Nashahuk pour qu’il vienne s’installer avec elle . Ce-dernier refuse catégoriquement bien qu’il soit très amoureux d’elle. Peu à peu, il devient distant, faisant primer son égoïsme et sa foi en les siens, les Nashahuk . Hannah sent qu’il lui échappe et craint le pire ; Hakan serait prêt à la quitter pour le trône que lui garde son aîné.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: NASHAHUK ➴ a man is related to all nature   Ven 29 Juin - 15:31



(c) angel dust

◭ Taima Chogan

→ libre → prise → réservée[

⊱ Prénommée 'Fracas du tonnerre' suivi d'un nom traduisible par 'Oiseau Noir', Taima Chogan serait, à en écouter certains, l'unique descendante d'Ohanzee, shaman tyrannique qu'autrefois les Nashahuk adulaient tant. Celle qui divisent les Nashahuk au sujet de ses origines serait venue au monde un soir où orage et averses animaient un somptueux ciel d'été et entamerait présentement sa vingtième année. La demoiselle logerait à la réserve, comme la plupart de ses semblables amérindiens, chez une vieille couturière qui prétendrait l'avoir repêcher, à moitié morte, sur le bas côté de la route bordant les terres des Nashahuk. Elle n'aurait, de surcroît, aucune connaissance vis-à-vis de son ascendance puisqu'aucun indien n'est sûr de quoi que ce soit concernant sa venue au monde et ses plus proches aïeuls. Tous sont par ailleurs d'un commun accord capable de reconnaître qu'elle est quelqu'un de doux, fragile, réservé, serviable, souriant et débrouillard, ce qui, à première vue, ne nécessite ni méfiance ni mépris. Si Taima aide presque tout le temps les femmes de la réserve à s'occuper des tâches, elle est tout de même étudiante en cryptologie (première année), rêvant de déchiffrer légendes et mythes de sa culture. Autrement, la petite Chogan a remarqué qu'une sorte d'intrigue se tramait autour d'un de ces contes antiques et traditionnels mettant en scène les plus charismatiques ancêtres de la tribu, dont Ohanzee, et qu'elle serait peut-être même au centre de l'affaire. Ainsi, la belle nashahuk tenterait tant bien que mal de comprendre et, par conséquent, d'agir au plus vite face à une situation aussi délicate que les croyances indiennes. Elle appartient au groupe The Sons of the Thunder. L'avatar est Astrid Bergès-Frisbey.

Ϟ La version officielle veut que Taima ait été retrouvée sur le bas côté de la route qui borde, aujourd'hui encore, la réserve de la tribu Nashahuk.
Ce jour-là, le ciel tonnait, les arbres éparpillaient leurs feuilles verdoyantes au gré du redoutable vent qui ne tardait à se lever et les femmes préféraient cloîtrés leurs enfants entre quatre murs plutôt que de les laisser courir sous cette tempête. Quanah, couturière inimitable de la réserve, n'était pas du genre à se laisser impressionner par trois branches et un éclair. Ni une ni deux, après avoir cru entendre les pleurs d'un nourrisson, elle saisit sa parka et s'envola vers les cris, luttant telle une véritable guerrière contre Dame Nature. Découvrant le bébé, emballé dans un linge, presque enterré dans la boue et les hautes herbes, Quanah s'empara de la petite, la serrant contre sa généreuse poitrine, elle découvrit un mot au dos du petit paquet que l'enfant représentait. 'Elle s'appelle Taima Chogan. Je ne peux m'occuper d'elle. Protégez-la ou bien mourrez comme je l'ai fait.' Rien de plus ou de moins. Quanah observa le pâle visage du nourrisson, qui avait pourtant bien l'air d'être des siens. Le bébé ouvrit les paupières, arborant deux grands yeux émeraudes, dévisageant celle qui l'avait arraché à la mort quelques instants plus tôt. Et de cet intime regard, l'indienne jugea qu'elle élèverait ce nouveau-né comme s'il s'agissait de son propre enfant.
Toutefois, certains chuchotent que Quanah aurait conté cette histoire à Taima pour n'éveiller en elle aucun soupçon vis-à-vis de ses parents biologiques. Une première rumeur qui n'est pas encore parvenue aux oreilles de la brunette.
Ϟ Ainsi, d'années en années, Quanah tint sa promesse et éleva Taima comme s'il s'agissait de sa propre fille. Elle lui apprit tout ce qu'une nashahuk a à enseigner à son prochain. Les traditions, les légendes, les moeurs ; tant d'éléments qui n'eurent bientôt plus de secrets pour la petite orpheline. Grandissant aux côtés de futurs prestigieux indiens, elle fit bien vite l'objet d'intrigues et de méfiance. Toujours à l'écart de ses petits camarades, elle subit aujourd'hui encore le mépris d'Hakan Dyami (Taylor Lautner), prochain chef de la réserve, ainsi que la fascination de Lonan Kuruk (Marlon Teixeira), guérisseur inégalable dans son genre, sans avoir le droit d'en connaître la cause. Une situation qui incommode fortement la jeune femme, espérant trouver les réponses à ses questions à travers des études de cryptologie. Plus d'une fois, elle a surprit les autres murmurer 'Ohanzee' puis 'Taima' et pour finir 'pouvoir'. Mais, jamais elle n'arrivait assez tôt ou encore assez près pour pouvoir comprendre ce qu'on pouvait dire d'elle et de ce tyrannique shaman. Pour tout vous dire, Taima s'ennuyait grandement à une époque. Lonan avait beau l'occuper comme il le pouvait, elle n'arrivait toujours pas à s'extirper de la lassitude que lui inspirait sa tribu ... jusqu'à ce jour.
Ϟ En retard pour son examen d'histoire, Taima se pressait afin d'atteindre la salle où son professeur, monsieur Bowmann, lui rappellerait que les chevaux de Louisville sont plus rapides que partout ailleurs et que ces derniers ne devaient certainement pas tenir cela d'elle. Perdue dans ses pensées, la jeune nashahuk heurta soudain de plein fouet un individu avant de venir s'étaler sur le froid carrelage du bâtiment. L'autre, pour sa part, ne bougea pas d'un poil à part pour s'accroupir au niveau de l'indienne et rassembler nonchalamment ses propres cahiers. Rouge de honte, Taima bégaya tout en le rejoignant dans son activité « Pa ... Pardon. Je ... Je ne t'avais pas vu venir. » Indifférent, le garçon ne bronche pas et préféra répondre à la demoiselle par un regard d'une noirceur aussi terrifiante que ses iris, à vous en couper le souffle. « Termine ta course et on en reparle demain. » Sans oser dire mot, Taima regarda son interlocuteur se relever d'un geste agile et vivace, digne d'un félin, avant de lui tendre une main qu'elle saisit presque aussitôt, se retrouvant debout, surplombé d'environ deux bonnes têtes par le jeune homme. « Encore pardon ... Dragos. » Tout le monde, ici, au lycée, respectait voir admirait le fils aîné de la famille Tempelton qui figurait aisément dans le top cinq des garçons les plus charmants de l'établissement. Son air mystérieux et inaccessible en appâtait plus d'une, c'était certain. Taima la première. Elle qui avait toujours aimé dans le plus secret ce grand rebelle de la société, tout l'inverse d'elle-même qui se considérait comme en étant la principale victime. « À un de ces quatre, Taima. » dit il en s'éloignant. Dès lors qu'il prononça son nom, Taima sentie un frisson parcourir son corps, son sang bouillir et sa tête tourner. Elle qui se croyait invisible aux yeux du bellâtre, il s'avérait en fait qu'il avait même pris connaissance de son prénom. Le regardant rejoindre sa salle de cours, l'indienne reprit son petit bonhomme de chemin jusqu'à la sienne et ne retomba sur Terre qu'au moment où « Et bien, mademoiselle Chogan. Si les chevaux de Louisville sont les plus rapides du pays, ils ne doivent certainement pas tenir cela de vous : prenez une feuille, un stylo et au boulot ! »
Ϟ Aujourd'hui, Taima et Dragos sont devenus amis, de très bon amis pour ainsi dire. L'indienne invite souvent l'aîné des Tempelton à la réserve, qui jamais ne refuse. Et si elle en est éperdument amoureuse, lui reste assez vague sur ses sentiments vis-à-vis de la jeune femme mais, tous deux savent que, prochainement, l'un ou l'autre fera le premier pas et découvrira alors si c'est bel et bien de l'amour qui pèse sur eux depuis si longtemps déjà. Du côté de la réserve, Taima creuse encore, tentant tant bien que mal de questionner les autres afin d'en savoir plus sur ce qui se dit sur elle-même si rien n'y fait pour le moment. Pourtant, elle a remarqué que, depuis quelques temps, Hakan est plus serein et Dragos plus distant. Aux dernières nouvelles, ce dernier ferait presque tout pour l'éviter et esquiver une quelconque discussion. Trop c'est trop. Taima rode désormais non loin du manoir Tempelton et compte bien coincer Dragos pour lui exiger quelques explications bien méritées. Une rencontre qui risque bien d'être ... du tonnerre.




LES NASHAHUK ◭ → Les relations de Taima avec les autres Nashahuk se traduisent par trois catégories : ceux qui l'apprécient à sa juste valeur et s'en font une amie, ceux qui l'évitent ou l'ignorent comme s'il s'agissait de la peste en personne et enfin, ceux qui la méprisent ou la rejette pour on ne sait quel motif. Que ce soit avec Hakan, héritier légitime du titre de chef de tribu, qui la dédaigne ouvertement et ne lui adresse la parole que pour lui ordonner quelques tâches ménagères à exécuter pour le bien de la tribu, ou avec Lonan, ce guérisseur aux doigts de fée, qui a décidé de prendre la petite indienne sous son aile et s'en faire une sorte de soeur avec qui il passe toujours de bons moments et inversement ; Taima n'arrive pas à se sentir à son aise parmi tous ces regards indiscrets et ces chuchotis incessants qui apparaissent dès lors qu'elle a le dos tourné. Si, lorsqu'elle surprend quelques conversations, trois mots reviennent sans cesse : 'Ohanzee', 'Taima' et 'pouvoir', cela n'aide pas la jeune femme à savoir ce qu'on dit d'elle au-delà des apparences. Vingt ans se sont écoulés depuis son arrivée dans la tribu et elle n'a toujours pas été intégré comme elle le devrait. Mais alors, comment faire pour que tous la considère comme une soeur ? Pour qu'on ne la dévisage plus comme s'il s'agissait d'une bête de foire ? Pour gagner enfin l'estime d'Hakan et préserver Lonan à ses côtés ? Tant de questions qui semblent encore rester sans réponses pour la petite orpheline Chogan.



DRAGOS COSTEL TEMPELTONdave franco → Depuis toujours, dans l'ombre de ses groupies les plus cocasses, Taima est amoureuse de Dragos, fils aîné de la nombreuse famille des Tempelton. Lui, un garçon populaire, meilleur ami du plus riche homme de tout Louisville et descendant du maire, elle, orpheline recueillie par une vieille couturière dans la réserve indienne des Nashahuk, survivant tant bien que mal aux regards et aux nombreuses tâches que par devoir de nashahuk elle se doit d'accomplir. Et pourtant, un jour, le destin les fient se heurter et de là naquit une amitié inébranlable et profonde, qui pourrait bientôt devenir une splendide histoire d'amour entre le riche héritier et l'orpheline aux revenus limités. Se voyant régulièrement, Dragos sait rester très flou vis-à-vis de ses sentiments mais Taima ne se décourage pas pour autant et sait que bientôt la donne changera.
Quoique, tout récemment encore, la brunette ait remarqué qu'Hakan paraissait plus serein, plus à son aise avec elle tandis que Dragos s'éloigne, évitant à tout prix de communiquer avec la jeune indienne qui ne supporte pas cette absence et décide donc d'errer non loin du manoir des Tempelton en attendant de coincer le jeune homme et de lui demander des comptes ainsi que des explications bien méritées. Alors, qu'adviendra t-il du couple en devenir 'Dragos et Taima' ? Dragos dévoilera t-il ce qu'il a sur le coeur et plus si besoin ? Taima finira t-elle par lâcher prise avec ce jeune homme trop peu romantique à son goût ? C'est ce que leurs retrouvailles révéleront surement.
(c) icon by americano


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: NASHAHUK ➴ a man is related to all nature   Ven 29 Juin - 15:32



(c) DIRTYRICH

◭Lonan Kuruk

→ libre → pris → réservé

⊱ Agé de 24ans, Lonan "Nuage" Kuruk "Ours" est né en décembre à la réserve et y vit encore. Vaillant, habile de ses mains, agile et puissant comme un loup, le jeune homme est un Nashahuk brillant qui s’illustre aussi bien à la pêche et qu’à la cueillette, ou encore à la chasse. Fier de ses origines, Lonan apprécie la nature, les légendes et les mystères de sa civilisation qui lui restent indéchiffrables. Bien que ses parents aient trouvé la mort dans un accident qui relève encore du mystère, Lonan n’a jamais souffert de leur absence ; il a été éduqué par son grand père, le grand guérisseur du village. C’est de père en fils que les Kuruk sont guérisseurs ; de ce fait, son aîné espère que son petit fils reprendra prochainement le flambeau. Cependant, Lonan semble bien intéressé par les promesses de richesse qu’offrent le cœur de la ville. Actuellement, il est encore à la réserve et hésite à en partir ; après tout, la réserve représente toute son enfance, tout son passé…Et également un pan de l’avenir qui semble tout tracé pour lui. Son grand-père lui a appris tous ses trucs et astuces pour guérir les hommes notamment la convection de quelques potions et lotions à base de l'herbe bleue qui fait la renommée du Kentucky, espérant qu'un jour le jeune homme prendra sa relève. Mais Lonan est encore partagé ; il a d'autres plans dont celui de devenir médecin - d'ailleurs il est étudiant en médecine à l'université de Louisville - et d’exploiter les plantes de leur région pour soigner ses futurs patients. Une médecine saine et naturelle. Ce qui rebute certains de sa tribu craignant de voir leur savoir sacré aux mains des blancs qu’ils considèrent comme malintentionnés. La tension entre les Nashahuk et les descendants des fondateurs de Louisville persiste ce qui ne plait pas vraiment Lonan qui est contre autant d’animosité. C’est que l’imposant ours a un grand cœur. Il appartient au groupe The Sons of the Thunder. L’avatar est Marlon Teixeira.

☁ Lonan est natif de la réserve Nashahuk dans laquelle il a grandi. Très fier de ses origines, le jeune homme ne s’en cache pas ; il est ravi et content d’être membre de cette tribu qui à ses yeux, concentre toute la beauté de l’Humanité.
☁ Ses parents ont disparu alors qu’il était très jeune ; Lonan n’a pas vraiment de souvenirs à leur sujet, de ce fait, leur mort ne l’a pas marqué. Son grand-père l’a pris sous son aile et l’a éduqué, le modelant à son image. Bon guerrier, Nashahuk exemplaire et tout dévoué à l’intérêt commun de sa tribu, Lonan est quelqu’un de très apprécié dans la réserve. Plusieurs filles sont tombées sous son charme car en plus d’avoir une carrure imposante et fière, c’est un garçon au cœur tendre.
☁ Son statut de petit fils du grand guérisseur participe à sa renommée à travers toute la réserve ; tout le monde apprécie Lonan Kuruk ! Il n’a aucun ennemi.
☁ Avenant, modeste, et très intéressé par le bien-être des autres, Lonan a appris dès son plus jeune âge à reconnaître les plantes médicinales. Celles qui guérissent, qui apaisent le feu d’une blessure, celles qui détendent l’esprit et le corps ; son grand-père compte d’ailleurs sur lui pour reprendre le flambeau. Le vieil homme espère que son petit-fils ne fera pas comme les autres jeunes qui quittent précipitamment la réserve, désireux de découvrir les joies attractives offertes par la ville.
☁ Hélas, Lonan est assez divisé sur la question ; il hésite. Beaucoup trop. Très ami avec certains habitants de Louisville, le jeune homme ne souffre pas tellement de sa différence dont il est fier. Pour lui, être un Nashahuk est quelque chose de gratifiant, de béni ! Un cadeau du ciel. Croyant en la légende et en le pouvoir de la nature, Lonan est quelqu’un de sincère, d’authentique ce qui fait qu’il est apprécié partout où il va. La jeune Juliet Allyson Rosebury (Dianna Agron) ne dira pas le contraire. La blonde est réellement tombée sous son charme. Ezra Zeus Tempelton (Jackson Rathbone) ne dira pas non plus le contraire. Leur amitié l’enjoue beaucoup.
☁ L’étudiant en médecine espère un jour devenir médecin en ville afin d’offrir à ses patients des thérapies naturelles à base de plantes médicinales. Toutes les connaissances amassées durant sa vie à la réserve vont lui servir. Mais malheureusement, certains Nashahuk, dont son grand-père sont contre ce partage de savoir. La haine entre les blancs et les indiens persiste ce en dépit des années écoulées. Le temps n’a toujours pas pansé les vielles blessures. Ce qui attriste terriblement Lonan et le fait encore et encore méditer sur ses choix à venir qu’il saura déterminant pour son avenir et sa potentielle carrière en temps que médecin, que ça soit à la réserve ou en ville.




LES NASHAHUK ◭ → Petit-fils du Guérisseur du village, Lonan est quelqu’un de très apprécié au cœur de la réserve ; depuis son plus jeune âge, le garçon s’est illustré comme étant un chasseur et pêcheur hors pair. Très fier des traditions de son peuple, Lonan adore la vie que lui offre la réserve. Cependant, comme tous les jeunes, il est fasciné par les attraits de la ville. Louisville est une ville grande, pleines d’activités diverses et variées qui offre un éventail de plusieurs possibilités de vies. Le rêve américain. Ce à quoi bien des jeunes aspirent ! Lonan est également de ceux-là ; plusieurs de ses amis de la réserve sont partis vivre en ville. Il prend souvent de leurs nouvelles ; certains ont réussi, d’autres non. Le jeune homme est convaincu de sa réussite prochaine car il sait que ce qu’il offrira sera novateur sur le marché de la santé. L’étudiant en médecine se donne les moyens de parfaire ses connaissances apprises grâce à l’enseignement de son grand-père afin de devenir médecin en traitant les maladies de ses patients d’une manière naturelle. Sans médicaments qu’il considère comme contre-natures et toxiques. Cependant, bien des Nashahuk sont contre le départ du petit fils du guérisseur, certains espérant que le jeune et brillant homme prendra tôt ou tard la place de son aîné. Encore indécis sur la question, Lonan profite donc de sa vie à la réserve avec ses amis et ses complices, parmi lesquels on peut citer Hakan Dyami (Taylor Lautner) fils du chef du village, ou encore Taima Chogan (Astrid Bergès-Frisbey). Hakan est comme un frère pour lui. Ils chassent ensemble, rient ensemble. Ils sont très amis. Bien que de temps en temps, un peu de rivalité et de concurrence vient entacher le fleuve tranquille de leur amitié. Avec Taima, c’est complètement différent. La jeune fille l'obsède, l'intrigue. Comme la plupart des habitants du village, Lonan est au courant de son secret ; il sait qu’elle est la descendante du shaman Ohanzee le Terrible. Cela ne l’effraie pas, au contraire. Les autres Nashahuk eux, sont partagés sur la question ; certains redoutant la jeune fille, d’autres la maudissant de leur misère, alors que d’autres semblent voir en elle, un moyen de se défaire de l’emprise des blancs en reprenant leurs droits naturels sur la terre de leurs ancêtres. Lonan est extérieur à toutes ses pensées. Il la considère comme une amie, une petite sœur avec laquelle il rit. Son grand père n’est pas très fier de voir son petit-fils en compagnie de la maudite descendante d’Ohanzee, mais Lonan ignore les ragots et continue à la fréquenter. S’improvisant comme son protecteur, il est le seul à la soutenir et à l'apprécier au sein de la réserve. Il aimerait lui dire la vérité à sur elle, et l’aider enfin à découvrir toute la puissance de son secret et de son pouvoir. Cependant il hésite car selon la légende, lorsqu’Ohanzee a su toute la force de son pouvoir, il a semé le trouble au sein de la tribu, en allant jusqu’à jouer au despote avec ses anciens amis en leur infligeant des peines horribles, dont la torture et la mort. Les enfants du Dieux Tonnerre sont terribles ! Ca, tous les Nashahuk le savent.


EZRA ZEUS TEMPELTONjackson rathbone → C’est par une chaude journée d’été qu’Ezra et Lonan se sont rencontrés. Le lit de la rivière grondait ; l’eau bleue semblait bien agitée, mais cela ne dérangeait pas la lecture du fils Tempelton. Assis à l’ombre d’un grand chêne, il s’intéressait encore à cet auteur scandinave dont la plume attisait toute sa jalousie ; tout à coup, le jeune homme entendit comme une explosion. Quelques gouttes d’eau atterrirent sur lui. Il releva la tête et vit une silhouette plongée dans l’eau. Il plissa les yeux et remarqua le visage d’un homme qui avait à peu près son âge. Un peu plus âgé sans doute. Lonan sortit de l’eau et se retrouva nez à nez avec cet inconnu dont il avait dérangé la paisible lecture. « Désolé. » Dit l’amérindien en constatant l’air pâle du jeune lecteur. Ce dernier ne répondit pas. La froideur et le silence dont il fit preuve intriguèrent le jeune Lonan, peu habitué à de tels comportements. Il attrapa son t-shirt et l’enfila. Prêt à partir, l’amérindien fut arrêté dans sa course par la voix rauque du mystérieux lecteur. « Ce n’est rien. » Quelques mots froidement dits. « De toute façon, je l’ai déjà lu trois fois. » Ajouta son interlocuteur. Lonan tourna le dos et fixa la couverture flétrie du vieux roman. « Attends, je connais ce bouquin. Je l’ai également lu. Mais ce n’est pas le meilleur de Mankell. » confia-t-il. Cela eut le don de réanimer Ezra. Rares étaient les lecteurs de Mankell. C’était un écrivain obscur, torturé. « C’est vrai, lequel tu préfères ? » C’est ainsi que leur conversation et leur amitié débutèrent. Lonan et Erza s’apprécient vraiment. En plus de la lecture, ils ont beaucoup de points en commun ; tous deux aiment bien la musique, la nature et semblent avoir les mêmes préoccupations. Bien qu’il soit le fils Tempelton, Ezra est bien différent de ce dernier ce qui semble ravir Lonan ; les deux hommes croient en l’influence de la légende et prêtent un maigre intérêt aux rumeurs. Ils savent que leur amitié est très controversée, mais ils s’en fichent. Qu’en serait-il le jour où Lonan apprendra qu’Erza s’est servi de lui pour en découvrir davantage sur les Nashahuk et sur le descendant potentiel d’Ohanzee ? Le reste de leur histoire reste désormais à écrire…


JULIET ALLYSON ROSEBURYdianna agron → A cheval, Juliet se sentait toujours grandie, toujours haute ; elle voyait le monde d’un nouvel angle. Le vent battait ses cheveux et effleurait son doux visage ; Vif-Eclair était lancé au galop. L’animal agile dépassait rapidement les sentiers tortueux du bosquet ; il sautait agilement par-dessus les obstacles, et hennissait à chaque fois que la jeune fille poussait un petit rire. Elle était heureuse, épanouie. Hélas, cette belle journée s’acheva précipitamment ; l’orage déchira soudainement le ciel poussant Vif-Eclair à bout. L’animal se cambra et malencontreusement, Juliet chuta. Blessée, la jeune fille sombra dans un sommeil profond durant quelques heures alors que la pluie cognait contre son visage. Tout à coup, elle entendit comme un curieux son. Elle rouvrit difficilement les yeux et se trouva face à face avec un parfait inconnu. La nuit était tombée sur la forêt. L’averse redoublait d’intensité. Vif-Eclair avait disparu dans les ténèbres. Juliet eut un mouvement de recul alors que l’inconnu avançait dangereusement sa main vers elle. « Laissez moi ! » cria-t-elle. « Je ne vous veux aucun mal. Ne vous inquiétez pas. Je suis là pour vous aider. » Déclara-t-il de sa voix chaude. Rapidement, Juliet se sentit en confiance. Un rayon de lune projeta sa vive lueur sur la face basanée du jeune homme. Elle le regardait avec intérêt, les yeux luisant curieusement. Il avait les mains très chaudes. Doucement, il effleura sa cheville douloureuse. Juliet ne put s’empêcher de réprimer un petit cri. « Désolé. » lui dit-il avec un léger sourire d’excuse. Aussitôt, le mystérieux sauveur sortit de sa poche une plante d’un bleu très vif ; la jeune Rosebury avait déjà vu ses herbes dans les pâturages où ses chevaux se prélassaient au soleil. « Bluegrass ? Pourquoi faire ? » S’étonna la blonde. Le jeune homme sourit et appuya doucement l’herbe contre sa cheville enflée. Frissonnante, Juliet se sentit une chaleur au niveau de sa blessure. Très vite, la brûlure s’estompa. Elle ne souffrait plus. Mais elle boitait encore. Alors que le vent frais se levait, le jeune homme l’invita à rejoindre la réserve dont il était natif. Juliet accepta son offre, tant elle était charmée par le mystère qui englobait ce personnage. Une fois chez lui, la blonde découvrit l’univers très secret de la tribu Nashahuk. Elle se montra curieuse à l’égard du jeune Lonan. Depuis, Juliet le fréquente toujours ; elle s’est vraiment attaché à lui. Il l’a sauvée l’autre soir, et depuis, la blonde se sent redevable à son égard. De plus, ne nions pas les faits, il semblerait que le jeune Lonan ait attisé un feu qui avait longtemps été éteint en elle. Elle pense ressentir à son égard des sentiments, mais n’en est pas sûre, craignant que la réciproque ne soit pas de mise. Lonan de son côté, l’apprécie beaucoup et la considère comme une amie. Pour l’instant, c’est seulement ainsi qu’il la voit, mais qui sait, le temps changera peut-être les choses ?


REBEKAH BRIDGET MONTGOMERYrachel bilson → Cela faisait maintenant une heure que Lonan parcourait de long en large le grand corridor ; il regardait ici et là, l’air perdu. Il avait beau interpellé le personnel, les gens lui répondaient à peine, ou certains même passaient devant lui en l’ignorant. Car finalement tel était le sort des Nashahuk. Ils avaient beau essayer de se montrer sur leur meilleur jour, ils étaient sans cesse rejetés. Le jeune homme perdit patience. Il s’installa sur un siège et y resta, le regard fixé sur le tableau qui était accroché au mur. Les heures défilèrent lorsque soudain, une voix le héla. Lonan mit du temps à émerger de sa torpeur. Il se retrouva face à une petite brune au charme entier. « Que puis-je faire pour vous Monsieur ? » C’était pour la première fois de la journée qu’on s’adressait à lui en de tels termes, avec autant de courtoisie et de bienveillance. « Bonjour Madame, je suis Lonan Kuruk et j’ai postulé pour un poste d’infirmier en ces lieux, mais je n’ai toujours pas eu de réponse. Ca fait un mois maintenant. » La brune fronça les sourcils. « Ce doit être une erreur Monsieur Kuruk, nous attribuons toujours des réponses hâtives avec un délai minimum de trois jours. Je ne comprends pas. » Si au contraire, Rebekah comprenait la félonie de certains de ses employés, leur bêtise aussi : ils étaient contre les Nashahuk. Cela n’avait d’ailleurs aucun sens. Rebekah ne les comprendra jamais. « Peu importe Monsieur Kuruk. Je vous en prie suivez-moi et nous allons régler ce problème au plus vite. » Déclara t’elle gentiment avec un grand sourire. Ravi par autant de bienveillance, le jeune Lonan lui emboita le pas. Ainsi, en mois d’une demi-heure, Rebekah fit tout ce qui était en son pouvoir pour lui trouver un poste de qualité. Elle décida de l’ajouter à son équipe où une place était encore vacante. Le lendemain et le surlendemain, Lonan se montra régulier, patient. Un médecin digne de la blouse. Rebekah apprécia son sens du devoir, sa générosité, sa patience et son intérêt pour le bien-être des patients. Elle se revoyait un peu en lui quand elle avait le même âge, à ses débuts. Lonan et elle devinrent proches. Elle le prit en second de l’équipe ce qui rendit vert de jalousie Dominic, l’interne qui était là depuis le début, bien avant Kuruk. A présent, Kuruk et Rebekah savent qu’ils peuvent compter l’un sur l’autre. Néanmoins, le jeune homme a préféré garder pour lui les secrets médicinaux qui font la fierté des Nashahuk. Rebekah de son côté, fait aveuglément confiance à son petit poulain, mais qu’en sera-t-il lorsque le maître dépassera l’élève ? Car tout porte à croire que Lonan deviendra un grand médecin tant il fait le bonheur des patients du Louisville Hospital qui ne jurent désormais que par lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: NASHAHUK ➴ a man is related to all nature   Ven 29 Juin - 15:32



(c) tearsflight

◭ Sakari Kailyn

Whistler

→ libre → prise → réservée

⊱ Sakari Kailyn Whistler dont le premier prénom signifie « Douce » est née à Louisville le quatre janvier 1993. Elle a donc dix-neuf ans. C’est une jeune fille tendre, chaleureuse, souriante bien que souvent sa grande timidité l’empêche de manifester pleinement ses sentiments à l’égard de bien des personnes. Vivant avec ses deux parents en plein cœur de Flowered Hill, la jeune Sakari n’a jamais vraiment souffert du métissage, au contraire, à ses yeux cela a toujours fait sa force, sa richesse, sa beauté. Née donc de l’amour d’un louisvilleois pur sang et d’une jeune Nashahuk, elle vit encore à leurs côtés et n’a jamais approché la réserve des Nashahuk ; pourtant son père, le noble artisan ne l’empêche pas, et encore moins sa mère femme au foyer. Et cependant, la jeune fille semble avoir quelques appréhensions quant à l’idée de retourner à la réserve où habitent ses grands parents maternels avec lesquels elle n’a jamais vraiment eu de contact. Ce qu’elle regrette totalement. Curieuse, intelligente, franche et sincère, Sakari étudie actuellement le droit à l’université de Louisville. Elle aspire à devenir avocate au tribunal de Louisville - la première avocate Nashahuk! - afin de brimer les inégalités dont sa tribu a été victime car malgré tout, Sakari se sent concernée par leur combat, mais aussi par celui de personnes victimes de moqueries injustifiées, de racisme, d’homophobie. Elle appartient au groupe The Sons of the Thunder. L’avatar est Shay Mitchell.

☼ Sakari est native de Louisville ; elle est née de l’amour d’un artisan louisvilleois et d’une Nashahuk. Cette dernière a quitté bien tôt la tribu tant l’attraction de la ville était forte ; elle travailla pendant deux ans dans la bibliothèque nationale de Louisville où elle rencontra son futur mari. Tous deux jeunes étudiants ils tombèrent rapidement sous le charme l’un de l’autre et ce en dépit de leurs cultures opposées ; cela était d’ailleurs très mal vu à l’époque, encore bien plus qu’aujourd’hui.
☼ Sakari était et est toujours leur petit rayon de soleil. Fière de sa mixité, la jeune fille en a toujours été ravie et ce depuis sa plus tendre enfance. Une enfance marquée par les douces accolades de ses deux parents qui ont toujours été très présents pour elle. Sa mère la berçait en lui chantant les légendes glorieuses des Nashahuk, alors que son père lui contait une fois la nuit tombée, les mythes fondateurs de Louisville. Toujours très curieuse et dégourdie, Sakari a été depuis le début fascinée par le mystère qui se dégageait de la tribu Nashahuk, cependant, elle n’a jamais vraiment eu le courage d’aller à leur rencontre. D’ailleurs, elle n’a jamais rencontré ses grands-parents maternels.
☼ Sakari croit moyennement en l’influence de la malédiction ; elle préfère plutôt se donner corps et âme à ses passions. Elle joue au piano, compose des mélodies. C’est une musicienne avertie. Elle joue depuis peu d’un instrument que son grand-père maternel lui a fabriqué et offert par coli ; un instrument typiquement Nashahuk.
☼ Cependant, la mélomane et studieuse Sakari, sait se montrer redoutable en mettant de côté ses sentiments et sa timidité. En effet, la jeune fille aspire à devenir avocate pour balayer enfin les inégalités entre les peuples. Sakari est une personne tenace, avertie, franche et honnête qui espère un jour voir le monde devenir meilleur ; sans inégalités, sans haines…




LES NASHAHUK → Connaissant par cœur les légendes et mythes Nashahuk, Sakari a, à cause de son métissage, mit de côté ses origines amérindiennes. Depuis toute petite, la curiosité l’a souvent incitée à s’aventurer jusqu’aux portes de la réserve, sans que pourtant elle ait la force d’y pénétrer. Les deux totems à l’entrée l’ont sans doute effrayée, un peu comme la légende de malédiction qui effraie bien des Louisvilleois. Cependant, en grandissant, Sakari s’est juré une chose ; devenir avocate et défendre les droits de tous les peuples. La jeune fille a toujours affirmé qu’elle n’a jamais souffert de sa double ‘nationalité’, mais c’est un mensonge ; à plusieurs reprises, l’adolescente a souffert du regard inquisiteur et moqueur lancé par quelques villageois, peu amènes d’apprécier la cohabitation avec les Nashahuk. Ceux qu’ils considèrent comme les auteurs de tous leurs malheurs. Les moqueries l’ont blessée, mais c’est sans compter sur sa volonté de fer. Sakari aspire à devenir une grande avocate, la première femme Nashahuk dans ce domaine, afin de défendre tous les opprimés par la société trop uniforme à son goût. Par rapport aux Nashahuk, la jeune femme espère un jour passer à la réserve afin de rencontrer pour la première fois, son peuple, ses frères, ses sœurs. Et surtout ses grands-parents maternels. Néanmoins, l’appréhension est grande ; Sakari a peur d’être rejetée comme elle l’a été au début de sa jeunesse par certains blancs à Louisville. Qui sait, elle se trompe peut-être ?



TESSA DAYANARA CARLTONtroian bellisario → C’est à l’université de Louisville que Tessa et Sakari se sont rencontrées ; une rencontre pour le moins brutale qui a tissé entre elles de forts liens d’amitié. Sakari sortait de la bibliothèque avec quelques livres afin de parfaire ses connaissances en droit civil, lorsque tout à coup, elle entendit un cri étouffé par des sanglots. Ce dernier provenait de quelques étages au-dessus d’elle. Jetant un coup d’œil averti en haut, la jeune amérindienne vit une silhouette totalement penchée par-dessus la rambarde ; cette personne semblait ne tenir qu’à un fil. Inquiète, la douce grimpa rapidement les escaliers afin de dissuader cette personne de se donner la mort. « Attends, arrête ! » s’écria-t-elle. Soudainement, la personne bascula un peu plus ; elle inclina la tête vers Sakari qui lâcha ses livres pour bondir à son secours. Elle la tira de toutes ses forces pour l’extraire de cette mort certaine. La jeune fille lui tomba dans les bras en larmes, ses sanglots semblaient irrépressibles comme son grand chagrin. Avec les mois et les années, les deux jeunes filles devinrent très amies ; Sakari est une importante très importante pour Tessa. Et inversement. Elles partagent tous leurs secrets ; ainsi Sakari est au courant de la terrible angoisse de la jeune Carlton. « Je pense avoir tué ma mère. Elle m’a donnée naissance et elle est morte. Mon père et mon frère me voient comme le diable en personne ! » Rayonnante et affectueuse, l’indienne cherche à lui faire croire le contraire ; petit à petit, Tessa a reprit goût à la vie grâce à sa précieuse meilleure amie. Et ce en dépit que l’une et l’autre aient souvent des points de vue divergents au sujet de bien des sujets dont les Nashahuk surtout ; Tessa ne les porte pas vraiment dans son cœur et leur jette la pierre du ‘meurtre de sa mère’ à cause de la légende et du diabolique shaman Ohanzee, ce que Sakari trouve aberrant. Ce genre de discussions se termine généralement en disputes houleuses. Et elles ne se parlent pas pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que l’une ou l’autre n’y tienne plus et vienne présenter ses excuses. Elles sont très amies et s’apprécient beaucoup, ce qui ne semble pas au goût de certains Carlton, peu enclins à apprécier la compagnie des amérindiens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NASHAHUK ➴ a man is related to all nature   

Revenir en haut Aller en bas
 

NASHAHUK ➴ a man is related to all nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bandeau "Related Searches"
» family enduro à Villebret
» essai camera oregon atc2k
» Jakou étho:vidéos et photos jusqu'à monter cheval nu !
» Décès de Jacky Bouquet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAND OF TOMORROW ➴ :: STOP AT THE TOWN HALL ➴ :: We're only several miles from the sun :: les anciens de Louisville-