Partagez | 
 

 WHITMORE ➴ money is the most important thing in the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: WHITMORE ➴ money is the most important thing in the world.   Ven 29 Juin - 11:39

LES WHITMORE ➴
“Money is the most important thing in the world.”


Dignes héritiers du grand William Maxwell Whitmore, les Whitmore sont aujourd’hui la famille la plus riche de tout Louisville. A l’instar de leur ancêtre, ancien soldat et père fondateur de Louisville, ils mettent un réel pied d’honneur au bon fonctionnement de leurs affaires et au maintien de leurs capitaux à travers le monde entier. William Maxwell Whitmore est aujourd’hui célèbre pour avoir monté la première banque de tous les Etats-Unis d’Amérique. A présent, ce sont ses arrières arrières petits-enfants, Pénélope January Whitmore (Blake Lively) et Edward Thomas Whitmore (Alex Pettyfer) qui ont repris les rênes de l’entreprise familiale. Célèbre, riche et très adulée, la descendance Whitmore n’a pas siégé très longtemps à Louisville ; en effet, alors à peine âgés de quatre et deux ans respectivement, Pénélope et son cadet Edward sont allés s’installer avec leurs parents à New York. Leur commerce fleurit d’ailleurs à travers toute la grande pomme et rayonna jusqu’aux frontières de l’Europe, des deux Amériques, de l’Asie, de l’Afrique et de l’Australie toute entière. Fille et fils d’une styliste à la renommée internationale et d’un brillant homme d’affaires, les deux jeunes semblent totalement insensibles à la malédiction mais hélas, depuis qu’ils sont revenus à Louisville, leur terre natale, la roue semble sur le point de tourner. Dirigeante de plusieurs entreprises dont des salons de soin, des SPA –entre autres-, Pénélope est une main de fer dans un gant de velours, contrairement à son cadet Edward qui est un vrai requin, sans foi ni loi en affaires. Le descendant de Whitmore a la main mise sur plusieurs grandes entreprises qui font la richesse de Louisville, dont la Whitmore Bank qui lui assure des vieux jours confortables. Riches, beaux et siégeant dans leur tour d’or et d’ivoire dans le quartier huppé de la Golden Moutain, les deux Whitmore semblent bien au-delà de certaines préoccupations touchant les Louisvilleois ; qui sait, cela risquera-t-il un jour de leur porter préjudice ? La roue tourne…

◭ Pénélope January Whitmore → blake lively (prise)
◭ Edward Thomas Whitmore → alex pettyfer (libre)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: WHITMORE ➴ money is the most important thing in the world.   Ven 29 Juin - 11:40



(c) cyrine

◭ pénélope january


whitmore

→ libre → prise → réservée

⊱ Pénélope January Whitmore est née à Louisville, le vingt août mille neuf cent quatre-vingt six. Elle a vingt-six ans. Aînée de la famille Whitmore, la jeune femme n’a jamais toujours su vraiment tenir ses responsabilités, sauf depuis qu’un évènement marquant à chambouler sa vie, il y a là deux ans à New York. Aujourd’hui, Pénélope est refaite ; loin de la prétentieuse fêtarde des Hampton, l’héritière se montre sous un nouveau jour qui semble charmer plus d’un. Douce, souriante, rayonnante de joie et de vie, toujours de bon conseil et attentive, elle est l’amie que l’on rêve tous d’avoir ! Rentrée à Louisville depuis un peu moins d’un an, Pénélope semble avoir retrouvé un bon rythme, dosant judicieusement sa vie privée et sa vie professionnelle. D’ailleurs rien ne semble arrêter l’héritière dans ce domaine ! Sa créativité est sa plus grande force. La millionnaire gère à elle seule plusieurs entreprises qui font la renommé de Louisville ; elle finance la plupart des évènements culturels, cherche sans cesse à promouvoir ses terres natales à travers tout l’état, monte des galas de charité, elle tient le salon de SPA, soin et bien-être ainsi que plusieurs salons cosmétiques à Louisville et ailleurs. C’est une femme très active. Hélas, autant de pression sur ses épaules la rend souvent nerveuse, colérique…mauvaise même. Surtout que souvent, le passé semble refaire surface lorsqu’elle s’y attend le moins. Fiancée depuis peu au bel apollon Leonardo D. Armanelli (Matthew Bomer) qu’elle a rencontré à Louisville, la jeune femme cherche tant bien que mal de mêler vie privée et vie professionnelle surtout lorsque ces deux ci sont mêlées brutalement; en effet, les rivalités entre son frère et son fiancé sont au cœur de bien des disputes du couple. Pénélope regrette son passé new yorkais qui lui offrait insouciance et légèreté. Elle appartient au groupe Golden Fields. L’avatar n’est pas négociable ; Blake Lively.

☆ Pénélope est née à Louisville le vingt août. Ce fut un jour bien heureux pour les parents Whitmore ; la petite fille était pour eux un symbole de renouveau après maints échecs. En effet, la malédiction (tout du moins selon les bruits qui courent ici et là) auraient longtemps pesé sur les Whitmore ; les parents n’arrivaient pas à procréer, ils se disputaient sans cesse, ils se sont même séparés durant plusieurs mois. Pénélope est donc arrivée comme une révélation pour eux ; la jeune enfant leur redonna le sourire et l’envie d’y croire. Cette envie ne quitta jamais les Whitmore.
☆ A quatre ans, la jeune héritière dut quitter les terres de Louisville pour New York. Cela fut un crève cœur pour elle car elle abandonna plusieurs amis, dont la plus importante sans doute ; Elizabeth Mallory Bridgestone (ft Leighton Meester). A New York, tout changea du tout au tout ; la famille y fit fortune. La mère s’illustra en temps que styliste tandis que le père devint un homme d’affaires influant. Il a jusqu’à ce jour la main mise sur plusieurs entreprises dans le monde entier, néanmoins, les plus importantes demeurent à Louisville et à New York, où les parents Whitmore siègent encore.
☆ Par moment, les étés, Pénélope passait à Louisville en compagnie de son père uniquement ; son frère restait toujours à New York. A douze ans, elle rencontra Iris S. Tempelton ; les deux petites filles devinrent vite amies et s’entendirent à merveille. Hélas, la rivalité entre les deux familles –qui pourtant avaient été amies à l’époque- fit que du jour au lendemain, les deux enfants abandonnèrent toute l’affection qu’elles avaient l’une pour l’autre, devenant ainsi ennemies.
☆ Pénélope n’a pas tout de suite accroché à l’ambiance snob de New York. Le temps d’adaptation fut dur –ses deux meilleures amies lui manquaient terriblement-, mais lorsqu’elle entra dans l’ambiance, la jeune fille ne put que difficilement en ressortir ; membre d’une élite, l’héritière devint LA fille LA plus populaire des Hampton. Alors vraie starlette, elle ne fréquentait que la crème de la crème. Elle sortait avec les plus beaux garçons, les plus aisés. Elle participait aux soirées les plus huppées. Pénélope en oublia les études, l’avenir, ce qui la fit chuter durant quatre ans dans un puits sans fin. Son père la méprisait et ne voulait même plus la voir, alors que sa mère s’efforçait à croire que sous ce vernis, se cachait encore son petit rayon de soleil.
☆ Pénélope se montra sous son pire jour à NY ; une vraie peste qui brisait les cœurs, les réputations, les rêves. Elle tomba dans le vice le plus extrême. La blonde fut mêlée à des histoires de drogue même ! Mais elle n’en avait jamais touchée ! Elle évita une nuit au poste de police ; ses fréquentations et sa réputation allait de mal en pis. Honteux, Monsieur Whitmore avait visiblement fait une croix sur sa fille ; il s’occupait exclusivement de son fils. En les voyant si proches, Pénélope, prise d’un fort sentiment de jalousie, décida de continuer à s’enivrer, à croquer la vie à pleines dents. Après tout, se disait-elle, mon père s’en fiche de moi, alors pourquoi essayer d’être bien pour lui ? Idem pour sa mère qui semblait avoir également baissé les bras.
☆ Le déclic pour elle fut le jour où elle tomba accidentellement enceinte et qu’elle se retrouva seule pour régler le souci. Ses ‘amis’ la fuirent en apprenant la ‘nouvelle’ ; son petit fiancé de l’époque également. Pénélope dut se débrouiller seule pour retrouver les chemins de la vraie vie. Du jour au lendemain, l’héritière changea du tout au tout ; elle retrouva son sourire étincelant, ses airs tendres, sa délicatesse. Mais sa relation tendue avec son frère perdura. Pénélope est une femme forte, débrouillarde. Elle a appris à compter sur elle, et seulement sur elle. Cela fait aujourd’hui sa grande force.
☆ En voyant un tel changement, ses parents furent surpris et ravis à la fois. Ils voulurent en savoir davantage, mais la blonde ne leur dévoila aucun secret. Son père retrouva petit à petit confiance en elle ; il lui donna les clés de certaines de leurs entreprises à Louisville.
☆ Ce ne fut pas seule qu'elle rentra à Louisville; son fiancé (Matthew Bomer), le coup de foudre l'y accompagna. Très attachée à lui, Pénélope ne peut s’empêcher de se méfier, d’être assez par moment froide avec lui, pas très affectueuse aussi et ce même si elle meurt d’envie de lui dire qu’elle l’aime ; elle craint de se retrouver abandonnée comme elle l’a été avec son précédent compagnon. De plus les critiques lancées sans cesse par ses proches la font douter des réelles motivations du bel italien. Cependant, Pénélope retrouve le sourire sans cesse avec Leonardo ; c'est un homme affectueux, qui a besoin de savoir qu’elle l’aime, qui est tactile et très présent pour elle, sans doute un peu trop. Pénélope hésite, doute. Leur relation est tendue par moment, comme ardente souvent.
☆ La starlette ne croit pas en la légende et aux rumeurs ; elle s’en contrefiche. Néanmoins, elle découvrira sans doute bien vite qu’il ne s’agit pas que de ragots…




EDWARD THOMAS WHITMOREalex pettyfer → Edward est le frère cadet de Pénélope. Ils ont quatre ans de différence. Mais cela ne les a jamais vraiment marqués, sauf durant l’adolescence. A l’époque leurs relations étaient bien conflictuelles ; dès la naissance d’Edward, Pénélope s’est sentie rejetée par ses parents en particulier par son père qui s’émerveillait sans cesse devant le nourrisson. Très vite, la petite fille a regretté d’avoir demandé à un petit frère ! Cette tension est restée palpable jusqu’à leur adolescence où la jalousie s’est ravivée ; le père Whitmore ne faisait rien pour arranger les choses ! Au contraire, rien n'était trop beau pour son petit prince! Amère, Pénélope s’est donc abandonnée au rythme endiablé des nuits new yorkaises ; alcool, fêtes à n’en plus finir, copines, garçons etc. La jeune fille faisait vraiment honte à la famille contrairement à Edward qui était le fils parfait, l’enfant modèle. Bien qu’il avait son petit caractère et que de temps en temps, il se montrait tyrannique et mesquin avec les servants ! Il y a peu les relations entre le frère et la sœur se sont calmées ; en fait, depuis que Pénélope s’est rangée pour des raisons qui restent mystérieuses aux yeux du garçon. Ils sont venus ensemble à Louisville pour reprendre les affaires familiales ; entre eux, il y a depuis, une vraie concurrence, de la compétition néanmoins, cela se fait dans la bonne humeur. Cependant, Edward ne se prive pas de charrier sa sœur en lui rappelant son passé compliqué. Mais Pénélope, fière de sa sagesse nouvellement acquise l’ignore ce qui l’enrage davantage ; voyant que sa sœur ne s’occupe plus vraiment de lui, le jeune homme cherche par le biais de petits stratagèmes ,dévoilant tout son génie maléfique, à l’embêter. Il lui vole des clients, il trafique certains de ses comptes, il s’amuse à semer le trouble au sein de son entreprise. Mais ce qu’il aime le plus ? C’est maltraiter son actuel petit fiancé ; en effet, Leonardo D. Armanelli (Matthew Bomer) travaille pour lui. La guerre est visiblement déclarée entre les deux hommes qui cherchent, tous deux, à s’attirer les faveurs de la jolie Pénélope ; le frère est jaloux et possessif. Tout comme l’amant italien. .



LEONARDO DANTE ARMANELLImatthew bomer« Oh je suis affreusement désolée ! » « Ce n’est rien, vraiment rien. » Il y avait quelque chose sans sa voix chaude qui lui plut tout de suite. Lui, semblait totalement conquis par la beauté que dévoilaient ses traits souriants. Agitant ses mèches dorées, la jet-setteuse new yorkaise esquissa un sourire navré, ses joues devenant légèrement rosies; elle l’avait bousculé par mégarde. « Oh pardon, je..Désolée ! Laissez-moi vous aider!» répéta-t-elle, rouge de honte. Le champagne brillait sur sa chemise ; il tenta de l’essuyer alors que la jeune femme palissait davantage. L’italien était plus occupé à la reluquer qu’autre chose ; elle était moulée dans une robe bustier d’un rouge flamboyant qui faisait ressortir sa chevelure dorée. « Je suis terriblement confuse...Je... Je ne vous ai pas vu venir. » dit-elle honteuse. Il sourit de nouveau « Ce n’est rien je vous ais dit. » Elle se tut et attrapa une serviette de table qu’elle lui tendit, toujours aussi gênée. Tandis que le milanais essuyait la tache, Pénélope attrapa une nouvelle serviette de table et s'attela à son tour à l'exercice. La tête baissée, elle ne voulait même pas croiser son regard. Sa timidité était touchante. Lui en profitait pour l'admirer sous toutes les coutures. Leurs regards se croisèrent enfin; elle frémit, lui aussi. « Profitez bien de la soirée en attendant et ne vous inquiétez pas, ce n’est qu’un peu de champagne. » lança l’italien avec un sourire ravageur. Ce sourire la fit fondre ; elle sentit son cœur battre très fort en elle, trop fort sans doute. Un sourire se peignit sur ses lèvres : maladroitement, elle passa ses doigts dans ses cheveux qui lui retombèrent sur les épaules si magnifiquement que qu’il en fut une fois de plus béat « Merci beaucoup. Vous êtes l’organisateur de cette soirée ? lui demanda-t-elle surprise. « En personne ! » mentit-il avec fierté et audace. C’était toujours ainsi. Il se faisait passer pour ce qu’il n’était plus ; un riche. Il avait perdu de l’argent à cause de son père, de sa mère. De leurs idioties. « Leonardo Dante Armanelli, je suis d’origine italienne et je suis ici depuis seulement quelques jours –mentit-il une fois de plus-, je me cherche désespérément une jolie hôtesse pour me présenter cette ville où je compte m’installer pour affaire. » Enchaina le milanais avec brio. Son sourire étincelant ne le trompait pas, ni même la flamme bleue dans ses yeux. Il mentait trop bien. Pénélope n’hésita pas un instant puis attrapa sa main et la serra ; elle était bien heureuse de rencontrer un homme si charmant, si souriant. Et puis son accent la faisait fondre. « Enchantée. Je suis Pénélope January Whitmore. Et je serais honorée de vous aider à connaître davantage la ville. Vous verez comme New York est sublime! » Ils restèrent ainsi, main dans la main quelques secondes ? Voire plus encore. Cela leur sembla être éternel et délicieux. Ainsi, ils discutèrent un peu durant toute la soirée, profitant également du gala ; Leonardo enchaina les mensonges enflant encore plus son palmarès qui sembla aux yeux de Pénélope des plus admirables. Courtoisement en début de soirée, il l’invita à prendre l’air afin de disait-il visiter New York ; l’italien connaissait bien la ville. Il y était depuis deux ans déjà. Mais il avait fait ça pour en savoir davantage sur elle ; il connaissait bien l’empire Whitmore et était persuadé qu’en s’amourachant de la fille, sans doute l’argent coulera –t-il à flot et la richesse lui reviendra ? C’était un pique assiette très manipulateur, profiteur. Edward le cadet de Pénélope l’a toujours compris, mais la femme d’affaires se borne à croire le contraire. Oui, avec le temps elle s’est profondément attachée au bellâtre ; le milanais fait chavirer son cœur. Trop sans doute. Au début elle a été méfiante, chose normale vu son passé avec les hommes à New York. Un passé douloureux dont elle a terriblement honte. Puis passé le cap du premier mois, tout est allé très vite entre eux suite à cette rencontre inopinée dans un gala new yorkais ; ils se sont rapprochés sensiblement, le feu de la passion les a brûlés plus d’une fois. Après seulement deux mois, ils se sont fiancés et aujourd’hui, les voilà espérant monter une vie ensemble à Louisville. Cela n’est pas au goût des Whitmore ; Edward et ses parents ont toujours montré leur méfiance envers l’étalon milanais, mais Pénélope n’a guère accordé un quelconque intérêt à leurs médisances. « Vos fiançailles sont voués à l’échec ! » aboya la mère. « C’est un italien, il ne faut pas lui faire confiance. Tu as vu le guêpier dans lequel ils sont actuellement ? » avait même méchamment crié son père le jour où la blonde leur avait annoncé son envie de partager officiellement sa vie avec Leonardo. Avant, Leonardo l’aimait pour son argent ; mais avec le temps, il a appris à l’apprécier, à la considérer autrement qu’un moyen de percer de nouveau dans la haute sphère dont l’héritière Whitmore est originaire. Il est prêt à tout pour elle. Sa passion à son égard est démente, incendiaire. A chaque fois qu’il la voit, il sent son cœur brûler en lui. La culpabilité le ronge également ; il aimerait tant tout lui dire à son sujet. Mais il a trop menti. Il ne peut pas gommer en un coup la vie qu’il s’est fabriqué pour lui plaire. Pénélope a vu en lui un homme bon, modeste, riche et doué en affaires surtout comme il s’en vantait si bien devant elle et devant leurs amis de la jet-set new yorkaise; un homme taillé à sa mesure, de son rang. Quelqu’un avec qui elle pourra partager sa vie, mais aussi son business florissant. Son idéal masculin. L’italien a la tchatche, la motivation, mais il n’a pas fait d’études qui puissent le qualifier à la prestance que Pénélope attend de lui ; pour l’instant, la jeune femme ne s’en doute pas. Elle lui a trouvé une place dans l’entreprise d’Edward, son cadet afin qu’il s’y trouve une place de lui-même. Une erreur de sa part sans doute, qui permet au jeune héritier Whitmore de lister tous les points négatifs du fiancé de sa sœur. Il veut lui ouvrir les yeux ! Mais Leonardo se défend bien. Pénélope a prétexté agir ainsi avec lui car elle croit en lui et qu’elle veut prouver à son cadet qu’il se trompe sur toute la ligne. Mais est-ce là la vérité ? Ou bien agit-elle de la sorte car le milanais est un peu trop envahissant avec elle ? Trop jaloux ? Ou bien fait-elle ça aussi pour garder un peu plus de distance entre eux ? Regrette-t-elle ses choix ? Son amour pour Leonardo lui semble désormais un peu trop précipité. Et si le bellâtre n’était-il pas l’homme qu’elle avait tant espéré ? Et puis, le pire arrive, depuis quelques jours, elle reçoit des lettres suspectes titrant « On sait ce que tu as fait à New York. » L’héritière espère que jamais son secret ne sera découvert ; surtout pas par son précieux italien !



ELIZABETH MALLORY BRIDGESTONEleigthton meester « J’adore ta poupée ! Son sac inspiré de Louis Vuitton est superbe ! » déclara une petite voix derrière Pénélope. Surprise, la jeune enfant inclina la tête et se retrouva nez à nez avec une petite fille de son âge, à la chevelure brune et aux yeux pétillants. L’enfant se joignit à elle, glissant ses poupées sur la table. Pénélope les observa avec un petit sourire. « Merci. La tienne est aussi trop belle, comment elle s’appelle ? » « Brenda. » répondit la petite brune. « Oh quel joli prénom ! » s’émerveilla Pénélope en souriant de plus bel. « Brenda veut-elle boire le thé avec Stacy et ses amies ? » « Avec grand plaisir ! » C’était ainsi que les deux petites filles se rencontrèrent ; autour d’une dinette en porcelaine. Les parents Whitmore et ceux de la petite Elizabeth Mallory Bridgestone étaient complices ; les deux pères avaient travaillé ensemble sur un grand projet pour le Whitmore Plaza à Louisville. Ils avaient également fait leurs classes ensembles. Avec les années, Pénélope et la jeune américano-anglaise devinrent complices ; elles sortaient tout le temps ensemble, se baladaient au centre commercial, buvaient le thé, organisaient des fêtes, des défilés, partageaient leurs secrets, leur maquillage, leurs robes mais exclusivement durant les vacances, car Pénélope habitait à New York durant toute l’année. La jeune fille, alors âgée de douze ans, faisait son possible pour rendre le plus visite à son amie Elizabeth. Hélas, la distance entacha leur précieuse amitié ; en grandissant, Pénélope découvrait New York et ses fastueuses soirées. Petit à petit, elle en oublia son amie Elizabeth qui de son côté continuait sa petite ville à Louisville. Les deux se revoyaient de temps en temps les étés mais la tension était palpable entre elles. Souvent, elles se regardaient en chien de faïence, sans dire mot. Pénélope préférait de loin passer ses vacances en Europe, ou même à Hawaï, plutôt que rentrer à Louisville, une ville qui pour elle ,à l’âge de dix-sept ans, était le summum de la nullité ! Un vrai trou perdu avec des ‘pouilleux’ disait-elle en ricanant, acide et mesquine. Il est clair qu’après avoir goûté à la vie New Yorkaise, à son opulence, à ses vices, il est impossible de revenir aux sources si facilement. Elizabeth fut assez dégoutée de voir son amie s’éloignant d’elle, surtout qu’elle n’y pouvait rien. Elle se souviendra toujours de cet été ardent. Pénélope et elle s’étaient retrouvées pour la toute dernière fois au salon de thé. « Comment se passe ta vie à New York ? » La blonde croisa les bras contre sa poitrine et rejeta sa chevelure dorée derrière ses épaules. Elle faisait toujours ça lorsqu’elle était nerveuse, ou lorsqu’elle voulait crâner un peu. « Mieux qu’ici. Et toi ? » Elizabeth rougit de colère. Pénélope avait horriblement changé ; elle était méconnaissable ! Son style vestimentaire, sa manière de parler, sa gestuelle, son sourire. Tout. « Mieux que chez toi certainement vu ton état ! Pittoyable ces Louboutins qui datent de la saison passée. » Rétorqua sournoisement la brune en sirotant quelques gorgées de thé, un petit sourire aux lèvres. « Oh! Tu ne t'es pas vue avec ta robe, elle n'est même pas signée, on dirait un torchon! Tout est nul ici! Tu es devenue aussi insipide que cet endroit! » Ce fut sur ces quelques paroles et regards noirs et blessants que les deux anciennes meilleures amies se quittèrent brutalement. Critiquer le style de l’autre était horriblement insultant et fut fatal à leur amitié ! Pénélope expliqua à sa mère que son amitié avec Elizabeth était terminée parce que la brune la jalousait terriblement. Elle l’avait toujours jalousé et ça c’était un fait ; en été à chaque fois qu’elle venait à Louisville, c’était elle que tous les garçons admiraient. Pas Elizabeth ! De son côté, la jeune brune se justifia à la sienne en affirmant que Pénélope était devenue une vraie trainée. Oui, de tels mots échappèrent aux lèvres roses de la jeune fille. […] Aujourd’hui, elles ont toutes les deux vingt-six ans. Pénélope semble être enfin rentrée pour de bon à Louisville ce qui malgré tout, ravi vraiment Elizabeth, désireuse de retrouver sa meilleure amie d’enfance, cependant, elle lui en veut terriblement. Et elle veut se venger un peu pour lui faire payer ces longues années d’absence ; il y a de là trois ans, elle a invité l’héritière Whitmore à ses fiançailles, mais aucune réponse de la part de cette dernière. Cela l’a beaucoup vexée. Depuis, Elizabeth a donc décidé de se venger un peu en voulant saboter les affaires des Whitmore. En particulier de Pénélope, et pour ça, rien de mieux que faire appel à sa protégée Evelyn Lise Rosebury (Ashley Benson) ; d’ailleurs c’est Elizabeth qui lui a conseillé de mettre le grappin sur le fils Whitmore Edward. Mais là, n’est pas la pire action de la fille du Doyen de l’Université de Louisville ; la noble sait parfaitement que la réaction de Pénélope en voyant l’identité de son fiancé sera terrible. Finalement, n’a-t-elle pas épousé celui-ci pour prouver à son amie qu’elle aussi est la meilleure ? Qu’elle ne passe pas en second plan contrairement à ce que tout le monde pense à Louisville ? Ou bien est-ce l’œuvre de la fameuse malédiction qui brise les liens entre les familles ? Entre les amies ? L’avenir nous le dira..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org
avatar

▶ TEXTOS ENVOYES : 123
▶ STATUT CIVIL : .
▶ AVATAR : .

❝ ALL ABOUT ME ❞
∆ tu crois en la légende? :
∆ un petit secret? :
∆ mon carnet d'adresses:

MessageSujet: Re: WHITMORE ➴ money is the most important thing in the world.   Ven 29 Juin - 11:40



(c) MishMish

◭ edward thomas

whitmore

→ libre → pris→ réservé

⊱ Edward Thomas Whitmore est né à Louisville le premier mars mille neuf cent quatre-vingt-dix. Il a vingt-deux ans. Descendant d’un des pères fondateurs de la ville, William Maxwell Whitmore, il est tout comme son ancêtre, aujourd’hui un des jeunes hommes les plus riches et les plus prisés de la ville. Héritier de l’empire Whitmore, l’ambitieux, fier et rusé homme d’affaires gère à merveille ce petit business florissant. Sa fougue et sa modernité se ressentent à travers ses ambitieux projets néanmoins, Edward bien que souriant et charmeur n’en demeure pas moins intransigeant en affaires. Un vrai requin qui n’éprouve aucun remord ! Il serait même capable de voler des parts à sa sœur pour que ses entreprises marchent encore mieux. C’est un bourreau avec ses employés, notamment avec son beau frère Leonardo D. Armanelli (Matthew Bomer). L'avarice, la colère, la jalousie et l'orgeuil sont ses principaux défauts. C’est aussi un séducteur hors pair et ce même s’il a trouvé l’amour auprès de la jolie Evelyn L. Rosebury (Ashley Benson). Il a été dans les meilleures écoles avant d’accepter la mission confiée par son père à Louisville. Edward regrette cependant sa vie dorée parmi l’élite new yorkaise mais il apprécie le fait que tout reste à faire à Louisville ; un jour sans doute, cette ville sera sienne se dit-il. Il appartient au groupe Golden Fields. L'avatar désiré et non négociable est Alex Pettyfer.

☆ Edward est né à Louisville le premier mars. C’était un jour pluvieux, néanmoins, ce fut aux yeux de ses deux parents, l’une des plus belles journées de leur vie. En particulier pour Monsieur Whitmore qui voyait en ce petit bambin, un futur héritier.
☆ A peine âgé de deux ans, Edward et sa sœur Pénélope, de quatre ans son aînée quittèrent Louisville pour s’installer à New York. La famille Whitmore y fit fortune ; la mère s’illustra en temps que styliste tandis que le père devint un homme d’affaires influant. Il a jusqu’à ce jour la main mise sur plusieurs entreprises dans le monde entier, néanmoins, les plus importantes demeurent à Louisville et à New York, où les parents Whitmore siègent encore.
☆ Edward a toujours eu une vie riche, sans défaut ; choyé par son père et vu par celui-ci comme le Petit Prince, le garçon a montré très rapidement qu'il avait un caractère bien trempé, contrairement à sa sœur qui était plus douce et réservée. Le fils prodige eut un parcours exemplaire à l’école et au lycée. Pénélope eut de moins bons résultats ; elle passait la plupart de ses soirées à faire la fête, boire et sortir avec des amis.
☆ Il y a moins d’un an, le père a proposé à ses enfants de retourner à Louisville afin d’y reprendre les rênes de l’entreprise familiale ; visiblement la Whitmore Bank souffrait de quelques petits soucis. Aux yeux du père, il n’y avait que son fils prodige qui pouvait régler le problème. Ainsi, les deux enfants retrouvèrent leurs terres natales. Habitués à l’ambiance frivole de NY, le dépaysement fut radical. Néanmoins, Edward est quelqu’un qui sait s’adapter. Il gère le buisines familial avec brio.
☆ Sa puissance et sa richesse font qu’il est l’un des hommes les plus convoités de Louisville.
☆ Il est craint par ses employés qui ne cessent de médire à son sujet. Certains d’ailleurs cherchent à lui nuire ; son beau-frère Leonardo D. Armenelli (Matthew Bomer) particulièrement.
☆ Il est en couple avec Evelyn L. Rosebury (Ashley Benson) dont il est follement amoureux. Mais la réciproque ne semble vraiment pas de mise.
☆ Edward cache un lourd secret; suite à une soirée arrosée organisée par Evelyn, il a fricoté avec Juliet Allyson Rosebury (Dianna Agron) pendant que sa copine avait le dos tourné. Le tout était sous l'emprise de l'alcool. Néanmoins, il semblerait que la malédiction ne tarde pas à se manifester; oui, une petite histoire d’infidélité écorne toujours les réputations les mieux bâties ! Malgré toute sa volonté, toute sa force, Edward est avant tout un homme, qui plus est un homme à femmes. Il regrettera d’ailleurs cet écart resté encore secret.
☆ Edward est chanceux en affaires, moins en amour et en amitié. Même s’il sait qu’il peut compter sur le soutien sans faille de Dragos C. Tempelton (Dave Franco) et ce en dépit, de la tension –voire de la haine- entre leurs deux familles.







PENELOPE JANUARY WHITMOREblake lively → Pénélope est la sœur aînée d’Edward. Ils ont quatre ans de différence. Mais cela ne les a jamais vraiment marqués, sauf durant l’adolescence. A l’époque leurs relations étaient bien conflictuelles ; dès la naissance d’Edward, Pénélope s’est sentie rejetée par ses parents en particulier par son père qui s’émerveillait sans cesse devant le nourrisson. Très vite, la petite fille a regretté d’avoir demandé à un petit frère ! Cette tension est restée palpable jusqu’à leur adolescence où la jalousie s’est ravivée ; le père Whitmore ne faisait rien pour arranger les choses ! Au contraire, rien n'était trop beau pour son petit prince! Amère, Pénélope s’est donc abandonnée au rythme endiablé des nuits new yorkaises ; alcool, fêtes à n’en plus finir, copines, garçons etc. La jeune fille faisait vraiment honte à la famille contrairement à Edward qui était le fils parfait, l’enfant modèle. Bien qu’il avait son petit caractère et que de temps en temps, il se montrait tyrannique et mesquin avec les servants ! Il y a peu les relations entre le frère et la sœur se sont calmées ; en fait, depuis que Pénélope s’est rangée pour des raisons qui restent mystérieuses aux yeux du garçon. Ils sont venus ensemble à Louisville pour reprendre les affaires familiales ; entre eux, il y a depuis, une vraie concurrence, de la compétition néanmoins, cela se fait dans la bonne humeur. Cependant, Edward ne se prive pas de charrier sa sœur en lui rappelant son passé compliqué. Mais Pénélope, fière de sa sagesse nouvellement acquise l’ignore ce qui l’enrage davantage ; voyant que sa sœur ne s’occupe plus vraiment de lui, le jeune homme cherche par le biais de petits stratagèmes ,dévoilant tout son génie maléfique, à l’embêter. Il lui vole des clients, il trafique certains de ses comptes, il s’amuse à semer le trouble au sein de son entreprise. Mais ce qu’il aime le plus ? C’est maltraiter son actuel petit fiancé ; en effet, Leonardo D. Armanelli (Matthew Bomer) travaille pour lui. La guerre est visiblement déclarée entre les deux hommes qui cherchent, tous deux, à s’attirer les faveurs de la jolie Pénélope ; le frère est jaloux et possessif. Tout comme l’amant italien.





EVELYN LISE ROSEBURYashley benson → C’est au Kentucky Derby organisé par les écuries Rosebury, qu’Edward et Evelyn se sont rencontrés. Passionné par les paris sportifs, le jeune héritier se rendait bien souvent sur les terrains pour observer de près les performances de certains chevaux ; ce fut d’ailleurs dans le ranch des Rosebury que le jeune homme rencontra la charmante et touchante Aliya B.Mckenzie (Taylor Swift). La jeune fille et lui tissèrent un lien d’amitié et ce en dépit de leurs natures si opposées ; ils se complétaient à merveille. A chaque fois qu’Edward passait aux écuries pour voir les chevaux, il ne cessait de demander à voir la jolie Aliya. Ainsi leur complicité se resserra ; Aliya ressentait son cœur battre plus fort en la présence du jeune millionnaire. Lui, la voyait comme une bonne amie, même s’il la trouvait charmante. Un jour, alors que la course annuelle allait démarrer sur les chapeaux de roue, l’adolescente décida de présenter son nouvel ami à sa cousine Evelyn. Grimpant l’estrade, elle retrouva Edward entouré de jeunes hommes élégants ; il les chassa brutalement, laissant ainsi deux places aux jeunes filles. Le premier regard entre Evelyn et Edward fut fatal. Un vrai coup de foudre pour l’héritier. Aliya les présenta ; ce fut là, la pire erreur de sa vie. Evelyn, assez profiteuse et arriviste, vit en ce jeune homme charmant et charismatique, un moyen de percer à Louisville et ailleurs. En effet, Edward leur parla longuement et fièrement de ces multiples voyages d’affaires avec sa famille, les Whitmore, dont la réputation n’était plus à faire à Louisville. Tout le monde savait qu’ils étaient riches. Très très riches ! Et puis, la rumeur courait comme quoi, la malédiction les avait épargnés. Les rencontres entre Edward et Evelyn se multiplièrent ; la jeune fille joua de ses charmes pour attirer le bel étalon. Fasciné par la beauté touchante de la reine de l’université, Whitmore tomba dans le piège ; Aliya était dégoûtée, abattue. Sa cousine avait encore fait la maligne en profitant de la situation ! La jeune Aliya chercha à protéger Whitmore mais ce dernier la rejeta brutalement ; vexée et blessée, elle s’éloigna de lui, laissant ainsi à Evelyn la victoire. Les projets entre Evelyn et Edward se concrétisent ce qui n’est vraiment pas au goût de tous ; Pénélope juge la jeune Rosebury comme charmante, mais se montre réticente face aux plans trop accélérés de son cadet. Un mariage, un voyage de noces. Tout est trop avancé pour leur jeune âge, se dit-elle ! Dragos C. Tempelton (Dave Franco) tente tant bien que mal de lui montrer le vrai visage d’Evelyn ; la jeune fille est profiteuse, manipulatrice, elle ne l’aime que pour son argent ! Que pour son prestige et sa gloire, ni plus, ni moins. De telles divergences engendrent encore des tensions et des disputes vives entre les deux amis d’enfance, mais hélas, Dragos a raison ; il connaît la princesse Rosebury mieux que personne. Les deux ont grandi ensemble ! Ils étaient amis à une époque. Hélas, là n’est pas la seule ombre au tableau qui semble contrer les projets du couple ; la récente soirée d’Evelyn marque un changement radical pour Edward. Le jeune homme s’est retrouvé en mauvaise posture, accommodé par l’alcool. Ses lèvres ont effleuré celles de la sœur aînée d’Evelyn, la jolie Juliet A. Rosebury (Dianna Agron). Ce secret lourd à porter semblerait avoir été découvert par Aliya qui les aurait surpris un peu trop proches. Depuis, la cousine des Rosebury sent qu’elle aura une importance capitale dans l’avenir du ménage Whitmore/Rosebury. L’amour n’a jamais été une chose facile pour Edward, et il semblerait bien que la malchance ne fasse que s’accroître depuis qu’il est rentré à Louisville. Coïncidence ou pur hasard ?




DRAGOS COSTEL TEMPELTONdave franco → Ce ne sont pas les querelles qui manquent entre les deux familles fondatrices, Tempelton et Whitmore, pour s'excuser la haine qu'elles associent à leur ennemie respective. Si les parents Whitmore eurent préférer prendre la fuite face aux Tempelton, Edward et sa soeur favoriseront aujourd'hui la lutte et l'inflexibilité face à ses importantes personnalités louisvilloises. Ainsi, amis intimes dès lors plus tendre enfance, Edward et Dragos, fils aîné des Tempelton, se retrouvent après de nombreuses années d'absence l'un pour l'autre sans avoir rien perdu de leur complicité et de leur formidable entente. Et même si pour entretenir une telle relation, les deux jeunes hommes se doivent de rester secrets alors, ils le feront, malgré les doutes et les messes basses qui circulent derrière leurs dos. Dragos ayant toujours été fasciné par la facilité d'Edward à obtenir ce qu'il convoite tandis que l'héritier Whitmore se passionne pour le caractère ainsi que le sarcasme de son déluré acolyte, les deux compères semblent partis pour une éternelle amitié. Toutefois, nos deux inséparables ont grandis et un nouvel obstacle à leur fraternité s'impose : les femmes. Une tout particulièrement. Evelyn L. Rosebury (Ashley Benson). Une diablesse dans un corps d'ange à laquelle Edward a trop vite succombé. Effectivement, il semblerait que le riche garçon ne sache pas vraiment à qui il compte passer la bague au doigt, contrairement à Dragos qui, lui, a sans cesse le droit au véritable visage de la fourbe pimbêche. Ainsi, l'heure est venue pour le jeune Tempelton de prendre les armes contre l'affreuse sorcière qui par on ne sait quel infecte filtre apprivoise son ami d'enfance. Alors, qui d'Evelyn, l'escamoteuse habilement camouflée, ou de Dragos, l'ami fidèle et dévoué prêt à tout pour extirper Edward des griffes de sa pécore, l'emportera en somme ?



LEONARDO DANTE ARMANELLImatthew bomer → Leonardo ? Son pire ennemi. Il le déteste. Ils se détestent. Le jeune homme d’affaires trouve que l’italien est un roturier arriviste de première ; il déteste voir Pénélope et lui ensemble. Cela l’énerve au plus haut point. Les deux hommes se battent pour avoir l’attention de la même femme ; Edward voulant retrouver sa sœur en guise de complice, de jouet préféré afin de lui montrer encore et encore qu’il est bien meilleur qu’elle. Leonardo, lui, aspirant à faire sa vie avec la blonde. En plus de Pénélope, les deux hommes se livrent une guerre infernale en affaires ; Leonardo est quelqu’un de talentueux et de nettement plus apprécié qu’Edward dans l’entreprise, ce qui attise davantage la jalousie du blond. De ce fait, l’homme d’affaires a décidé d’en faire sa tête de turc ; il ne cesse de le martyriser, de le railler ouvertement devant les collègues, de lui raccourcir ses jours de congé, de lui donner les pires dossiers à gérer. Face à ce patron sans cœur, l’italien cherche désespérément à s’accrocher ; son égo fait qu’il ne se laisse jamais faire ! Il répond toujours aux plaisanteries d’Edward. Se moque de lui à son tour, mais plus subtilement, car malgré tout, il sait que le jeune homme d’affaires a posé au dessus de sa tête une épée de Damoclès qui risque d’un instant à l’autre de lui tomber sur la tête. Le fils Whitmore aime ça ; il sait qu’il a l’avantage ! Et puis, il trouve la misère de Leonardo terriblement cocasse ! Un adversaire avec autant de panache et de détermination ne fait que davantage l’amuser ! Il sait que très prochainement, il mettra un point final à ce jeu et qu’il en sortira vainqueur. Mais qui sait, la malédiction pourrait bien changer les choses.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thelandoftomorrow.forumgratuit.org


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: WHITMORE ➴ money is the most important thing in the world.   

Revenir en haut Aller en bas
 

WHITMORE ➴ money is the most important thing in the world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour les nouveaux venus.... important !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Attention message important ! Arnaque au supermarché !
» MESSAGE IMPORTANT : PRESENTATION OBLIGATOIRE.
» Virus via messagerie, IMPORTANT!!!!!!!
» Jeu important dans la direction.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAND OF TOMORROW ➴ :: STOP AT THE TOWN HALL ➴ :: We're only several miles from the sun :: les anciens de Louisville-